Comment choisir le meilleur syndic de copropriété ?

Choisir le meilleur syndic de copropriété

De nos jours, les investisseurs inondent les marchés dans tout le pays, en se focalisant sur les propriétés situées dans des villes dont l’économie est saine. Si vous achetez une propriété de location dans une autre région, vous aurez très certainement du mal à la gérer vous-même.

C’est la raison pour laquelle vous devez embaucher un syndic professionnel, qui veillera à l’administration et à la préservation du bien, et répondra aux besoins des locataires. Si vous engagez un escroc, il pourrait aisément nuire à votre image en abusant de vos locataires. Que vous fassiez appel à un prestataire indépendant ou à une société, suivez ces étapes pour trouver le bon syndic.

L’expérience de votre copropriété syndic

Les prestataires qui s’occupent de l’administration d’un bien peuvent disparaître du jour au lendemain, ce qui peut vous mettre dans l’embarras, vous et votre conseil d’administration. Il convient donc de trouver un syndic à la carte qui est en activité depuis un certain temps. Cela vous permettra de vous assurer que l’administration de votre bien se fera sur une longue période.

De plus, le fait de disposer d’un prestataire comptant plusieurs années d’expérience dans le domaine peut s’avérer très utile si au fil du temps, vous avez besoin de compétences en matière de droit, de comptabilité, d’intervention en urgence et plus encore.

Le plus grand avantage, et de loin, est qu’un prestataire de longue date a très probablement rencontré et résolu de nombreux problèmes pouvant affecter votre communauté. Pensez également à demander à votre syndic le nombre de copropriétés qu’il compte à son actif.

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse, mais un ratio plus faible de copropriétés signifie parfois que votre syndic aura plus de temps pour vous et vos besoins, et sera à même de vous fournir le meilleur service. N’hésitez pas à cliquer sur www.cotoit.fr pour en savoir davantage.

Demandez des références

L’autre meilleure façon de trouver un syndic moins cher et de bonne réputation est de demander à votre entourage. Qui vous a vendu votre propriété ? Votre agent immobilier connaît-il de bons syndics ? Avez-vous des amis qui ont des investissements dans le même secteur ?

N’hésitez pas non plus à vérifier auprès des organismes qui opèrent dans le secteur immobilier, ainsi qu’auprès des autorités compétentes, afin de vous assurer que l’agence que vous êtes sur le point d’embaucher est agréée et qu’elle ne fait pas l’objet de plaintes.

Une fois que vous avez une liste restreinte de prestataires que vous envisagez d’embaucher, interrogez-les tous. Il est aussi important de tenir compte de la première impression. Rencontrez si possible chaque candidat en personne. Mettez-vous à la place d’un locataire potentiel. Souhaitez-vous traiter avec cette personne au quotidien ? Et qu’en est-il en tant que propriétaire ?

Négociez les clauses du contrat avec votre futur syndic de copropriété

Lisez attentivement l’accord entre vous et le syndic professionnel que vous êtes sur le point d’engager, et recherchez les informations suivantes :

– Qui est votre contact principal et quelles sont ses informations ? Assurez-vous de pouvoir communiquer avec votre syndic par différents moyens, notamment par courriel et par téléphone.

– Combien facturent-ils leurs services ? Assurez-vous que les frais mensuels et autres frais soient documentés. Les frais se situent-ils dans la moyenne des autres syndics de la commune ou du département ? Méfiez-vous s’ils sont trop bas ou trop élevés, car cela peut être le signe que le syndic n’a pas d’expérience ou que cela sent l’arnaque.

– Combien de jours de préavis le syndic doit-il donner s’il souhaite mettre fin au contrat ? Si vous n’êtes pas satisfait de ses services, il est important de pouvoir mettre fin à ses services dans un délai d’un à deux mois, ce qui vous donnera assez de temps pour trouver un remplaçant.

– Comment l’entretien et les réparations sont-ils effectués ? Les réparations sont-elles par exemple externalisées et des pourcentages sont-ils facturés en plus du coût ? Quel est le montant de l’acompte dont le syndic a besoin pour les réparations d’urgence ?

Quelles sont les qualifications de votre syndic à la carte ?

Lorsqu’il s’agit de la gestion quotidienne de votre bien à usage locatif, vous devez vous assurer que celui qui travaillera avec votre propriété possède la formation et les qualifications requises pour faire face aux situations qui se présentent.

Recherchez des sociétés qui proposent des équipes de gestion expérimentées et qui proposent des programmes de formation associés. Et, comme les règlements et les lois sont en constante évolution, assurez-vous que votre syndic moins cher est à jour.

Une bonne entreprise de gestion résidentielle doit mettre en place des procédures qui définissent de façon claire la manière dont elle répond à l’entretien et à tout autre problème d’urgence qui pourrait survenir, car comme on le sait tous, ces problèmes surviennent pour la plupart du temps au moment où l’on s’y attend le moins.


Les étapes de la construction d’une maison individuelle
À qui faire appel pour construire une maison en Haute-Savoie ?